Infos

Photo by Shane Aspegren

Thomas Mery a commencé sa construction musicale avec le post-rock de Purr en 1996, l’a poursuivie à partir de 2001 en solo à travers des manipulations numériques de matière acoustique (I matter EP – 2003) puis par un folk intime et bousculé,  poétique et singulier (A ship, like a ghost, like a cell – 2006, Les couleurs, les ombres 2011).

Depuis la sortie de son second album en 2011 Thomas a patiemment fait évoluer sa musique, affirmant son chant en français et son jeu de guitare, précis et riche, pour s’orienter vers des compositions plus denses et plus directes. Ses mélodies lumineuses, ses textes lucides et mélancoliques à la fois exprime sa fascination pour le merveilleux du quotidien, la magie des rêves et de l’inconscient.

En 2015 il continue à travailler à ces nouveaux morceaux et les confrontera à la scène pour leur permettre de se fortifier et de s’affiner avant un enregistrement prévu dans l’année.

« Sorte de lien invisible entre les empreintes vocales d’un Dominique A et les canevas folks finement tissés par Nick Drake. » 
Mouvement
 « Du désespoir et de l’enchantement. [...] Thomas Mery est de ces singuliers qui transforment la chanson d’ici en source vive. »
L’Oreille absolue - Entretien avec Richard Robert