Disques

Les couleurs, les ombres – 2011 – CD –  Own Records
Six morceaux patiemment fabriqués autour d’une guitare affinée et d’une voix qui, tout en gardant son urgence, s’est affirmée, posée. Une guitare qui tisse une trame folk dont on peut trouver les origines entre Nick Drake et Joni Mitchell et une voix qui raconte par bribes, par images, impressions et questionnements.

Arrangé avec l’aide de Stéphane Bouvier et Jérôme Lorichon, anciens acolytes au sein de Purr. Enregistré par Miguel Constantino.

"Déconcertant. Fascinant. Un poète."
Trois Couleurs | MK2
"Own records a récemment publié Les couleurs, les ombres le remarquable album de Thomas Mery. Sorte de lien invisible entre les empreintes vocales d’un Dominique A et les canevas folks finement tissés pas Nick Drake."
Mouvement
"Un album à la fois singulier et captivant à ranger entre 'Quelque part' de Mendelson et les premières œuvres de Dominique A."
POPnews - Disque de la semaine
"Du désespoir et de l’enchantement. [...] Thomas Mery est de ces singuliers qui transforment la chanson d’ici en source vive."
L’Oreille absolue - Entretien avec Richard Robert
"Avec ce vague à l’âme un peu distant qui n’appartient qu’à lui, Thomas Mery se meut parfaitement dans l’espace, et la subtilité de la langue opère les « étroites liaisons » entre la poésie d’un Nick Drake et un certain Dominique A."
Pinkushion

 


Des larmes mélangées de poussière – 2010 – EP 10″ – Vinyl blanc – BS Rds / Ohayo Rds
Les prémisses de Les couleurs, les ombres. Une reprise de Sinal Fechado de Paulinho Da Viola.

“La voix, ou les voix de Thomas Mery, elles aussi, en alternance constante, lignes d’émotions troublées, ténues, tremblantes, tenues. Quelque part entre la lumière du Brésil, la poésie d’une mélodie anglaise, le sérieux d’une expérimentation française. Univers éclaté, rassemblé, en bribes, en une remarquable suite de frissons sonores.”
Mille-feuille.fr

A ship, like a ghost, like a cell – 2006 – CD – Dora Dorovitch
Le squelette de ‘A ship, like a ghost, like a cell’ c’est la ligne claire d’une guitare sèche et d’une voix. Au fil des morceaux, ce squelette s’habille d’instruments acoustiques passés aux filtres électroniques, d’électricité statique ou d’extraits de films.

"La voix et la guitare de Thomas Méry ont longtemps joué sur le fil - électrique. Au sein de Purr, elles dessinaient des contours vertigineux, ordonnaient les orages [...] En solo, Thomais Méry a conservé toute cette tension, cette urgence, cet affolement, mais les a débarrassés du blindage électrique.[...] Aussi fascinant qu'éprouvant, ce disque aux contrastes violents et clignotants peut provoquer l'épilespie."
Les inrockuptibles
"On est heureux de pouvoir entendre de nouveau ce timbre et ce phrasé si caractéristiques s'épancher sur la longueur de dix morceaux. [...] Une musique aussi hors d'âge que celle d'un Vini Reilly (Durutti Column) dans laquelle les ruptures et les explosions sont d'autant plus saisissantes qu'elles sont dosées avec parcimonie [...] Le chanteur alterne entre la pudeur d'un Nick Drake et des envolées lyriques que ne renierait pas un Martyn Bates [...] un disque du retrait, de la confidence et de la confiance - qui sont sans doute les plus courts chemins vers la maturité"
Mouvement
"Sans âge et sans attache, à peine voilée de quelques nappes filtrées et de bribes de voix cinématographiques, cette musique d'alcôve s'éclaire à la bougie, une guitare trouée et un laptop pour seuls outils. [...] si A ship, like a ghost, like a cell s'offre ainsi sans s'arranger c'est avant tout par soucis de vérité : à prendre ou à laisser."
Magic

Hallonsaft – 2005 – CD-R / Digital – Sundays in spring
Après avoir passé un peu de temps sur improvisations électroniques et manipulations sonores Hallonsaft marque le point de départ d’un retour aux chansons, d’une recherche acoustique mêlée à un versant plus expérimental.


I Matter – 2003  – EP 10″ – Vinyl blanc – Dora Dorovitch
matière-acoustique-improvisation-electro-guitare-mélancolique-piano solo-copier-machine-coller-relations-sources-objets-recherche-travail en progrès…